Les réflexes archaïques (appelés également réflexes primitifs), sont des mouvements automatiques, involontaires que l’on observe chez le nouveau-né en réaction à des stimuli sensoriels spécifiques. La plupart apparaissent in-utéro et disparaissent durant la première année de vie de l’enfant, on appelle cette étape : l’intégration.

Ces réflexes permettent à l’enfant d’accéder à des fonctions volontaires plus élaborées comme la marche, l’écriture ou le langage.

Néanmoins, certains réflexes restent ou redeviennent actifs, suite à un stress par exemple. Lorsqu’un réflexe archaïque est anormalement actif, la personne se stimule constamment et provoque de ce fait des déséquilibres perturbateurs, quel que soit son âge… (Et oui même les adultes sont concernés ! )

Arkagym - réflexe main

La méthode Arkagym® enseignée à l’EKMA par Dany Dusautoir (Responsable du CERRE) intègre l’aspect émotionnel qui est bien souvent lié aux premiers instants de la vie.

L’originalité de cette méthode non médicale tient au fait qu’elle est la seule à normaliser le réflexe, c’est à dire à agir de manière simple mais efficace sur la ou les réactions musculaires associées.

Arkagym - réflexe pied

Mise au point au CERRE (Centre d’Étude et de Recherches des Réflexes de l’Enfant), cette méthode originale permet :

  • de détecter les réflexes archaïques en activité
  • de mettre en évidence leurs effets sur les différents aspects de l’humain
  • de constater la disparition quasi immédiate de ces effets après normalisation
  • d’intégrer ces réflexes dans des schémas moteurs volontaires.